L'Homme au coeur des Sious

Publié le par Lycée Henri Wallon

L'homme au coeur des Sious

 

 

Edward Sheriff Curtis , né le 16 février 1868 prés de Whiterwater et mort le 19 Octobre 1952 à Whittier est un photographe ethnologue américain. Il montre rapidement un intérêt pour la photographie, technique alors émergente, en fabriquant son propre appareil photographique.

 

 

 

 

 

Selon nous, Edward Sheriff Curtis photographie des indiens car il s'est intéressé dès son enfance à leur style vestimentaire, leur mode de vie, leurs habitats. Tout cela devait sûrement impressionner l'artiste. Il devait sûrement avoir envie de voyager en Amérique pour rencontrer une tribu et s'essayer à la vie d'indien. Il photographie les indiens des plaines pour leur montrer le respect et l'admiration qu'il a envers eux et leurs origines. Ce sont des portraits intimidants et travaillés, pleins de naturel et de vérité , qui cherchent à montrer la vie et les coutumes indiennes.

 

A Tewa Girl 1921

Nous avons choisi ce tableau car la fille qui est représentée est jeune et pourrait être la représentation d'une fille en âge d'aller au lycée. On pourrait donc s'identifier à cette jeune indienne. Ensuite sa coiffure nous a interpellées : les deux sortes de « pompons » s sont énormes et cela nous a fait rire car les filles d'aujourd'hui ne portent pas cette coiffure.

 

 

 

 

 

 

Cette petite fille est très mignonne et son regard en dit beaucoup, ça nous a impressionné car vivre la vie d 'indien doit être vraiment dur : pas de confort, ni de magasins de vêtements, ne manger que du gibier, cela doit être dur pour les jeunes enfants.

 

 

 

 

 

 

 

 

Princess Angeline

Cette photographie nous a interpellées car c'est l'une des premières photographies que l'artiste a faite. C'est la princesse Angeline. Ça nous a fait bizarre car cette photo ne met pas vraiment en valeur le sujet photographié : on voit de nombreuses rides, que cette femme n'a plus de dents, ses petit yeux, alors que c'est une princesse. Celle-ci n'est pas maquillée , cela fut un choc pour nous car nous avons l'habitude de voir de belles personnes , mises en valeur. Ça nous impressionne aussi car dans une tribu la beauté ne se fait pas au physique mais sûrement avec la personnalité.

 

 

 

Geronimo

On ne pouvait pas ignorer la photo de cet homme car juste en la regardant on comprend que c' est un homme de caractère et qu'il a vécu de belles choses. L'artiste ne photographie pas toujours le même type de personnes.

 

 

 

 

 

 

 

 Ségolène et Sephora

2nd1

Commenter cet article